Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Partager Article
X

L'allergie aux fruits à coques, comment la prendre en charge ?

 

Les allergies aux fruits à coques, encore appelés « fruits secs oléagineux », également désignée sous le terme "allergies au groupe noix", sont fréquentes et concernent quelque 1 % de la population.

Mardi 09 août 2016

Ces graines issues de différentes familles botaniques ont en commun d'être consommées sous la forme de fruits secs (cacahuète, pistache, noix de pécan, noix de cajou, noisette...)

Pourquoi ces allergies surviennent-elles et quels sont leurs symptômes ?

Tous les fruits secs oléagineux sont susceptibles d'entraîner une réaction allergique (eczéma, asthme, urticaire, douleurs abdominales, vomissements…). Ils sont en effet riches en allergènes potentiels et peuvent provoquer des réactions violentes, y compris quand ils sont ingérés en très faible quantité (\"traces\"). Le fruit sec le plus souvent en cause est l'arachide. L'allergie à l'arachide est redoutée car elle entraîne parfois des réactions très sévères (urticaire géant, œdème de Quincke, voire choc anaphylactique). Noix de Cajou et noisettes, sont également volontiers incriminées.

Ces allergies sont-elles fréquentes chez le bébé ?

Chez le bébé nourri au sein, l'allergie au lait de vache et l'allergie à l'œuf sont les allergies les plus souvent retrouvées. L'allergie aux \"noix\" apparaît plus tard, vers l'âge de 3 ou 4 ans, pour la simple raison que ces graines sont introduites plus tardivement dans l'alimentation.

A partir de quand peut-on proposer des fruits à coques à un enfant ?

Pour éviter les risques d'étouffement on déconseille de proposer des graines à un enfant avant l'âge de 3 ou 4 ans. Il est toutefois possible de les introduire sous forme broyée dans l’alimentation à partir de l'âge de un an. N’hésitez pas à demander l'avis de votre pédiatre.

Si on est allergique à un type de fruit à coques, a-t-on plus de risques de l'être aux autres fruits à coques ?

Pas nécessairement. Ce que l'on regroupe sous la famille des “fruits à coques” ou des “noix”, appartient en réalité à des espèces botaniques différentes qui n'ont pas forcément de liens entre elles. On peut donc très bien être allergique à un fruit sec et supporter parfaitement bien tous les autres.

Quel régime proposer à mon enfant s'il est allergique ?

Il n'y a qu'une seule solution : procéder à une éviction totale des \"noix\" auxquels il est allergique. Si votre enfant manifeste une allergie pour un seul de ces aliments, par exemple l'arachide, il peut consommer les autres fruits secs sans restriction. Un conseil toutefois : préférez les bruts, dans leur coque car ainsi vous serez certains qu'ils n'ont pas été “contaminés” par d'autres variétés de fruits à coques durant le processus industriel (séchage, grillage, ensachage...). Il est également important de bien lire les étiquettes des aliments que vous proposez à votre enfant car on trouve des “traces” de fruits à coques dans de nombreux plats préparés, biscuits ou autres. C'est notamment vrai pour l’arachide.

Ces allergies peuvent-elles disparaître spontanément ?

La disparition des allergies aux fruits à coques, et en particulier l'allergie à l'arachide est beaucoup plus rare que la disparition des allergies aux œufs ou aux protéines de lait de vache. Néanmoins elle est possible.

En savoir plus

Rejoignez le Club NESTLÉ bébé.

Recevez vos conseils personnalisés toutes les semaines par e-mail.

  • Apprenez-en plus sur la nutrition, à votre rythme
  • Essayez nos outils personnalisés et interactifs
  • Profitez de l'expertise de nos diététiciennes qui sont à votre écoute
  • Bénéficiez d’échantillons et faites jusqu’à 30 euros d’économie*

Commençons l'aventure !

En savoir plus

Nous ne trouvons pas
ce que vous recherchez?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.