Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Pas encore membre ? Inscrivez-vous
Rechercher
Partager Blog
X

18 à 24 Mois : Pourquoi le baptème ?

 
Vendredi 23 juin 2017 par Sabrina L

Quand j'avais quinze ans, on m'a demandé d'être la marraine d'un bébé qui venait de naître. J'ai accepté, avec beaucoup d'émotions, abasourdie et heureuse. Pour moi, cette mission était très importante. J'y plaçais des valeurs fortes et je pensais devoir guider et accompagner cette enfant dans la vie. Au-delà des cadeaux (j'ai tout fait pour la gâter avec mes propres deniers, j'étais étudiante) il y avait pour moi l'obligation d'être un modèle, une référence, une écoute et une épaule.

Quelle ne fut pas ma tristesse, et ma colère, quand, faute de cérémonie officielle, j'appris 15 ans plus tard, que ma filleule s'était choisie une autre marraine et qu'elle s'organisait elle-même un baptême civil ! J'en restais anéantie.  Je n'avais pas " fauté", je ne pensais pas ne pas avoir été à la hauteur et j'apprenais la nouvelle par un tiers alors que je m'apprêtais à faire à cette fausse filleule un cadeau somptueux.

Ce jour-là, nous prîmes la décision avec Thibaut de parrainer un enfant via une association, "Un enfant par la main". Notre filleule s'appelle Carmen et nous lui écrivons régulièrement. Nous lui envoyons des cadeaux aussi : des jeux, du matériel de dessin, des habits. Elle va bientôt apprendre à lire et à écrire et nous sommes impatients de pouvoir converser directement avec elle. Cela fait maintenant quatre ans que la grande aventure a commencé avec Carmen et c'est une joie.

Mais je ne me suis toujours promis de ne pas faire la même chose aux parrain et marraine de mes enfants : hors de question de ne pas faire de cérémonie officielle, de les laisser dans le doute, de permettre à une autre personne de s'élever à leur place au rang de marraine ou de parrain. Pour certains, ces rôles ne sont que du folklore, pour moi c'est très important. C'est pour moi un grand regret de n'avoir jamais été "intronisée" marraine. Les parents n'ayant aucunement réagi lors de ma "destitution", je ne suis plus la marraine de personne, hormis de ma petite Carmen. Mais elle vit au Mexique et a sans doute un vrai parrain et une vraie marraine ... 

Pour Lana, j'ai mis très tôt la question du baptême sur le tapis, avec son papa. Il me fallait prendre une décision rapidement, et faire une vraie cérémonie dans les temps. Un an de délai après la demande aux intéressés me paraissait correct. Pas plus. Nous voulions que le parrain la marraine soient :

- Proches géographiquement, pour que Lana puisse les rejoindre à bicyclette (rires). Nous voulions qu'elle les voit le plus souvent possible. Cette clause ne sera sans doute pas possible pour nos autres enfants car notre nombre d'amis de la ville où nous habitons est peu élevé.

- Qu'on les aime évidemment !

- Qu'ils représentent des valeurs importantes pour nous : la fidélité, la droiture, le courage , la persévérance, le travail, le goût des études, la passion, l'honnêteté, la grandeur d'âme, qu'ils soient affectueux, qu'ils accordent du prix à notre amitié.

- Qu'ils nous aient accompagné dans notre parcours de PMA. J'en ai parlé dans une autre chronique, mais la venue de Lana n'a pas été facile.

Nous nous sommes tournés vers celle qui avait été là pour nous consoler et nous encourager et vers celui qui nous a accompagné physiquement et moralement dans toutes nos épreuves et même dans la venue de Lana dans notre vie. Ils répondaient à tous nos critères.

Nous avons choisi un baptême religieux, parce que cela correspond à nos valeurs et ouvre une porte pour Lana. Ce ne sera une obligation pour elle de devenir catholique. Mais elle pourra, si elle le souhaite. Durant la cérémonie, quelque chose d'incroyable s'est produit, qu'une cousine a réussi à immortaliser en photo : un rayon de lumière s'est posé sur la tête de notre petite Lana. Je sais en tout cas que dorénavant, en plus de ses parents, mon petit trésor a deux personnes ( et même quatre avec leurs conjoints !) pour la protéger. Evidemment, ils la gâtent plus que de raison, mais l'important c'est avant tout qu'elle se sente aimée et épaulée. Et qu'elle comprenne notre choix sans jamais le remettre en cause. Le parrain et la marraine sont des relais des parents, ce choix ne se fait  pas à la légère !

Et personne ne devrait pouvoir changer de parrain ou de marraine selon le gré de ses humeurs. 

En savoir plus

Rejoignez le Club Nestlé Bébé

Recevez vos conseils personnalisés toutes les semaines par e-mail

  • Bons de réductionChaque mois, bénéficier de bons de réduction et faites découvrir à Bébé de nouvelles saveurs !
  • ExpertiseUn doute ? Une hésitation ? Nos diététiciennes sont à votre écoute.
  • Outils personnalisésDes outils pour suivre les besoins de Bébé au fur et à mesure qu'il grandit !
  • Compte unique NestléTous les sites de nos différentes marques accessibles grâce à votre compte unique Nestlé.
Rechercher

Nous ne trouvons pas
ce que vous recherchez?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.

Vous avez un compte

Connectez-vous pour profiter des contenus exclusifs réservés aux membres !