Article
Add this post to favorites

12 à 17 Mois : Ce que changent les 1ers pas ..

Une famille joyeuse et tendre. Deux adultes, un enfant et un gros chat roux ! Attendu, désiré, imaginé, Théodore a agrandi cette petite famille. Il a trouvé une place, sa place. Et depuis, tout semble plus beau, plus intense. Voir le blog

3 mins de lecture juin 26, 2017

Un jour de juillet, alors que Théodore n'avait que 7 mois, je suis entrée dans sa chambre et l'ai trouvé debout dans son lit. Bien qu'un peu chancelant il se tenait droit, un sourire malicieux aux lèvres. Nous trouvions drôle de voir ce tout petit bonhomme déjà si sûr de lui, si vite, si tôt. Il a rapidement marché à quatre pattes, filant à toute allure dans l'appartement. Son air coquin et ses éclats de rire lorsque nous nous lancions à sa poursuite ont rythmé notre été.

Les mois ont passé et ils ont été nécessaires à Théodore pour se sentir prêt. Au fil des semaines nous avons compris qu'il avait besoin de temps pour se lancer. Il était debout mais a longtemps refusé de marcher avec nous, préférant se tenir aux meubles ou aux murs. Il voulait explorer en solitaire et, s'il avait toujours un œil pour vérifier que nous étions bien là, il préférait que nous n'intervenions pas. Nous l'avons donc laissé faire.

Marcher ce n'est pas seulement être debout et se déplacer. Il s'agit pour un tout petit de voir le monde sous un jour nouveau. Passer de quatre à deux pattes c'est l'histoire de l'évolution et cela chamboule l'horizon et les perspectives. C'est une autonomie nouvelle et le début de bêtises inédites.

Les vrais premiers pas ont été un grand moment de joie pour toute la famille. Peut-être parce que Théodore n'a pas seulement marché mais a commencé à arpenter l'appartement à grands coups d'éclat de rire. Notre petit garçon était très fier et très heureux. Nous l'avons encouragé, applaudi et avons accueilli chaque progrès avec beaucoup d'enthousiasme. Lui donner confiance en lui pour conforter sa confiance en nous : « Nous sommes là pour te regarder, nous savons que tu peux y arriver mais nos bras sont aussi là pour te rattraper et nos mots présents pour dédramatiser ta chute ». Voir notre enfant « faire seul » est certainement la plus belle satisfaction qui soit.

J'imagine son cœur battant au moment de lâcher notre main, ses petits pieds qui avancent puis reculent, le petit doigt qui rassure comme un lien ténu qu'on se refuse à rompre. Je vois son regard où se mêlent inquiétude et excitation. Nous, adultes, pour qui la marche est un automatisme avons oublié l'émotion de cette première fois. Ce vertige, mon fils, tu le vivras à nouveau : avant ta première rentrée ou ton premier baiser. Il est le propre de la vie.

Pendant ma grossesse j'imaginais parfois le jour où nous serions en promenade avec Théodore. Il serait au centre, nous deux l'encadrant et le tenant par la main. C'était hier après-midi et ce fut tellement doux. Sentir sa toute petite main dans la mienne et le regarder être à nos côtés. Debout. 

Rejoignez

MVP Logo

Recevez vos conseils personnalisés toutes les semaines par e-mail

  • Des conseils de professionnels

    Un doute? Une hésitation? Nos diététiciennes sont à votre écoute.
     

  • Bons de reduction

    Des outils pratiques

    Des outils pour suivre les besoins de Bébé au fur et à mesure qu'il grandit!
     

  • Nos marques à votre service

    Tous les sites de nos différentes marques accessibles grâce à votre compte unique Nestlé.
     

review.svg

Besoin d’un conseil? Une question?

Contactez-nous selon le moyen que vous préférez

Search icon

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.