Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Partager Article
X
une_tétine_pour_apaiser_bébé

Une tétine pour apaiser votre bébé ?

 

Mieux comprendre le rôle de la « tutute »

Lundi 14 nov 2016

Celle que nous appelons tétine, sucette, tutute ou encore totote, les anglais lui donnent le nom de « pacifier » ou « comforter ». Certains bébés ne peuvent plus sans passer tandis que d’autres n’en ont jamais eu besoin. Comme souvent, cela dépend des enfants ! Bien utile pour combler le besoin de succion du nourrisson, la tétine a ses avantages et ses inconvénients. Explications. 

La succion, une source de réconfort

 

La succion, qui lui sera nécessaire pour s’alimenter dès sa naissance, fait partie du développement psychomoteur de votre bébé dès sa vie intra-utérine.  Vers 12 semaines de grossesse, le fœtus est déjà capable de sucer son pouce. C’est le cas de 80 % des bébés. Tous les bébés, dès leurs premières semaines, portent leurs mains à leur bouche et cherchent à sucer leurs doigts. Ce phénomène universel est ce que l’on appelle la « succion non-nutritive », pour le distinguer de la succion alimentaire. La succion est bien l’une des rares ressources dont disposent les tout-petits pour venir à bout d’une tension et se réconforter par leurs propres moyens.

 

Lorsque les bébés peinent à s’endormir – lorsqu’ils ont déjà tétés et ont été bercés, vers 1 ou 2 mois, certains optent pour leur pouce. La succion du pouce est le plus souvent chez les nourrissons un état transitoire vers le sommeil, un geste d’auto-apaisement dans les moments de tension.

 

Certains bébés ne sucent pas leur pouce et peuvent rester démunis lorsqu’ils s’agitent, peinent à trouver le sommeil, s’énervent à manger leur poing et finissent par éclater en sanglots. Dans ce cas-là, un objet transitoire tel que la tétine ou le doudou peut leur être proposé pour les aider à s’endormir seul, sans qu’il ait besoin de têter le biberon ou le sein.

 

La tétine, un objet transitionnel

 

Comme souvent avec votre bébé, rien ne sert de trop anticiper. C’est lui qui a le dernier mot. Tétine ou pas tétine ? Chaque enfant est unique ! Si votre bébé parvient à s’apaiser en étant bercer, en suçant son pouce ou avec un gros câlin à son doudou, la tétine ne lui sera probablement d’aucune utilité. Si toutefois, malgré vos efforts, le rituel du coucher demeure difficile, vous pouvez tenter la tétine. À voir ensuite si cette idée lui plait. La tutute est un objet transitionnel qui réconforte votre bébé, tout comme le doudou.

 

Des tétines, il en existe pour tous les goûts : avec un « J'aime ma maman » inscrit dessus, ou rigolote, en forme de moustache par exemple. Voici quelques astuces pour vous aider à choisir celle qui sera la plus adaptée à votre bébé :

  • Choisissez une tétine adaptée à son âge
  • Préférez les tétines en silicone, un matériau souple, doux, sans odeur ni goût qui est en plus très résistant !
  • Pour la forme, choisissez des tétines qui ne débordent pas trop autour de la bouche de votre bébé pour éviter les irritations ;
  • Prévoyez toujours plusieurs tétines dans le sac de votre bébé afin qu’il puisse en changer dès qu’il l’a délaisse ou si elle est tombée. Pour une meilleure hygiène, choisissez des tétines qui passent au lave-vaisselle ;
  • N’oubliez pas l’attache tétine, un accessoire utile pour éviter de perdre ce précieux objet ;
  • Préférez une tétine à anneau ne pas poser vos doigts sur la partie que suce votre bébé.

 

Comme tout objet transitionnel, la tétine ne doit pas devenir un réflexe. Lorsque votre bébé a besoin d’être apaiser, commencez toujours par les méthodes naturelles : beaucoup d’attention et de gros câlins J

 

 

La tétine, jusqu’à quel âge ?

 

Les enfants ont tendance à se détacher de leur tétine beaucoup plus tôt que de leur doudou. Ainsi, la tétine peut être abandonnée si votre bébé commence son exploration du monde en mettant tout à la bouche : alors, elle pourrait le gêner et il l’abandonnera naturellement. Tout comme c’est le cas, à partir de 8 ou 9 mois, quand il voudra parler ou marcher. Son attention sera alors concentrée sur d’autres aspects et la tétine ne sera plus forcément une priorité.

 

Parce qu’elle est rassurante, il est aussi possible que votre tout-petit ressente encore le besoin de sa tétine lors de sa première rentrée des classes. Ne le forcez pas à s'en séparer. Rassurez-le ! Un jour ou l’autre, c’est lui qui ne voudra plus « faire bébé » devant ses copains et qui oubliera négligemment sa chère tétine dans un coin…

 

La séparation peut aussi se faire en plusieurs étapes. A l'instar du doudou, la tutute peut rester dans un premier temps dans le lit, pour être retrouvée en cas de fatigue. Dans tous les cas, restez patiente et faites confiance à votre enfant.

En savoir plus

Ce qu'il faut retenir

  • Il est interdit d'interdire la tétine - Le Club Nestlé Bébé

    Retour sur un objet diabolisé ou adoré mais qui reste l’ami des bébés et nous rend de grands services tout en nous angoissant encore de temps en temps…

  • Dans quel cas donner une tétine à votre bébé ?

    Si votre enfant ne « trouve » pas son pouce et semble avoir un fort besoin de succion alors tentez de lui proposer une tétine.

  • Quelle tétine proposer à votre enfant ?

    Aujourd'hui, les marques de puériculture proposent des tétines de toutes formes et de toutes couleurs spécialement étudiées pour être physiologiques, ne pas laisser de marques ou rougeurs et existent en silicone ou en caoutchouc.

Rejoignez le Club NESTLÉ bébé.

Recevez vos conseils personnalisés toutes les semaines par e-mail.

  • Apprenez-en plus sur la nutrition, à votre rythme
  • Essayez nos outils personnalisés et interactifs
  • Profitez de l'expertise de nos diététiciennes qui sont à votre écoute
  • Bénéficiez d’échantillons et faites jusqu’à 30 euros d’économie*

Commençons l'aventure !

En savoir plus

Nous ne trouvons pas
ce que vous recherchez?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.