Article
Add this post to favorites

18 à 24 Mois : A la découverte de la mer

Une famille hyper active que tout émerveille. Ici, il faut que ça bouge ! Papa est plutôt scientifique, maman est très artiste. Lana et Maya sont des petites filles qui croquent la vie. Voir le blog

3 mins de lecture juin 23, 2017

Un dimanche matin du mois d'août, sous un soleil radieux, Lana grimpa dans les bras de Papa. Chargés comme des mulets, une tente UV sous le bras de l'un, des serviettes sous le bras de l'autre parent, la famille se dirigea vers ce qui allait être la plus belle des découvertes pour Lana.

Il y eut d'abord, presque imperceptible, puis lancinant,  un grondement doux et chaleureux : le roulis des vagues sur le sable. Respiration des flots, que Lana n'avait jamais entendue. Elle ne fit presque pas attention à cette musique, qui, pourtant, les jours suivants, serait le signe que nous approcherions de la plage.

Et puis, l'étendue bleue, agitée, à la fois éloignée et proche, fit face à notre petite fille. Elle resta bouche bée un temps, puis s'écria « de n'eau, de n'eau ! ». Car cette eau est l'un de ses grands amours : elle aime y plonger ses mains, les agiter pour faire des tourbillons, arroser son papa ou sa maman. Et voici qu'au lieu d'une petite cuvette ou d'une piscine, on lui offrait l'océan atlantique !

Ce matin-là, la marée était montante, les vagues vinrent grignoter le bac à sable des Géants que Lana investirait tous les jours : châteaux, tours, animaux en tous genres grâce à de savants moules en plastique, quête des coquillages, découverte des crabes. Le sable fut le lieu de bien des découvertes et des émerveillements.

Chaque jour il en serait de même : à peine arrivés, il fallut aller voir la mer, sans attendre, de plus près. D'un pas égal mais décidé, Lana m'entraîna vers les vagues tandis que son papa livrait le combat contre la tente UV. On se mouilla timidement les pieds, on voulut ensuite y mettre les mains, on recula quand les vagues s'avancèrent et puis l'on revint en courant et l'on se jeta dans l'océan ! Lana n'a peur de rien, et elle joua avec la mer sans s'inquiéter de sa force. Il fallut vite rappeler à l'ordre, et puis Maman avait froid. Lana ne craignait pas la fraîcheur de l'eau. On alterna alors jeu des vagues et jeu du sable. Puis, l'on sonna le départ, Maman enroula Lana dans une serviette chaude, et on se posa sur un rocher, pour regarder la mer. Voilà que ma petite fille si agitée comme l'océan devint calme et docile, pensive, admirant les flots et leurs couleurs scintillantes sous le soleil.

 

Plus tard, écrira-t-elle des poèmes sur l'océan ? Partira-t-elle sur une planche ou un voilier ?

L'histoire d'amour commence... La petite fille et l'océan.

Rejoignez

MVP Logo

Recevez vos conseils personnalisés toutes les semaines par e-mail

  • Des conseils de professionnels

    Un doute? Une hésitation? Nos diététiciennes sont à votre écoute.
     

  • Bons de reduction

    Des outils pratiques

    Des outils pour suivre les besoins de Bébé au fur et à mesure qu'il grandit!
     

  • Nos marques à votre service

    Tous les sites de nos différentes marques accessibles grâce à votre compte unique Nestlé.
     

review.svg

Besoin d’un conseil? Une question?

Contactez-nous selon le moyen que vous préférez

Search icon

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.