Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Partager Article
X

Allaitement maternel : n’ayez pas peur du manque de lait

 

L’une des craintes les plus fréquentes des jeunes mamans désireuses d'allaiter leur nouveau-né est le manque de lait maternel ou l’absence de montées de lait.

Lundi 14 nov 2016

Voici quelques astuces et secrets pour garder confiance en vous.

Une nouvelle aventure a débuté pour vous et votre nouveau-né : celle de l'allaitement. Les tétées sont des moments privilégiés avec votre bébé et vous en profitez. Néanmoins, le volume de lait ingurgité par votre bébé étant difficilement quantifiable, vous vous demandez parfois si vous avez assez de lait ou s'il est assez riche. Bonne nouvelle, dans des conditions normales de santé et d'hygiène, vos glandes mammaires possèdent une surcapacité de lactation à la croissance d'un bébé. D'ailleurs, il est même possible de nourrir des jumeaux. Vous pouvez donc être rassurée et allaiter sereinement.

 

Un repas toujours adapté à bébé

L'allaitement a quelque chose de magique. Grâce à lui, votre bébé a constamment un lait adapté à son âge et à ses besoins. En effet, dès la première tétée après l'accouchement, vous avez du colostrum, un « lait » épais, jaune, sucré et riche en protéines et en anticorps.

 

Puis, environ 48h à 72h après la naissance de votre nourrisson, parfois plus, vos seins deviennent lourds, chauds et très tendus et votre soutien-gorge est soudainement trop petit. Ce mécanisme naturel se nomme montée de lait. En effet, suite à votre accouchement, vos taux d'hormones se modifient afin de démarrer la production de lait. Pour soulager une montée de lait douloureuse, vous pouvez placer une poche de glace sur votre poitrine ou l'arroser avec un jet d'eau chaude, cela décongestionne les seins. Il existe également un remède de grand-mère qui consiste à mettre une feuille de chou sur chaque sein. Parfois, ça vaut le coup de tenter.

Au bout de 15 jours, votre lait maternel devient « mature ». Sa composition se modifie au cours de la tétée et tout au long de la période d'allaitement pour répondre en permanence aux impératifs de croissance de votre enfant.

 

Quand vous donnez le sein à votre nourrisson, c'est grâce à deux hormones, la prolactine et l'ocytocine, libérées par l'hypophyse, que le lait est produit puis éjecté. A chaque repas de votre bébé, vous pouvez choisir de ne donner qu'un sein ou de proposer les deux. Vous verrez vite ce qui vous correspond le mieux.

 

Un allaitement à la demande

Après une tétée, vous vous demandez peut-être si le repas de votre bébé l'a rassasié et cela même s'il s'est endormi, repu, sur votre sein. Il suffit que les tétées soient fréquentes, à la demande, avec une succion efficace pour que la fabrication du lait soit entretenue.

 

Il n'existe pas de normes en termes de durée et quantité car chaque bébé est différent. Une tétée peut durer entre 10 à 30 min selon la façon plus ou moins vigoureuse de boire de votre bébé. Aussi, il n’y a pas de nombre minimum ou maximum de tétées, ni d’intervalle fixe à respecter puisqu'il est recommandé de pratiquer un allaitement à la demande.

Avant chaque tétée, pour votre confort et celui de votre nourrisson, vous prendrez le temps de bien vous installer, de préférence dans un lieu calme qui évitera toute distraction à votre tout-petit, avec un coussin d'allaitement, un lange et une bouteille d'eau à proximité. Ainsi, rien ne viendra perturber ce moment cocooning.

 

Si votre bébé semble avoir encore faim après avoir lâché le sein, proposez-lui l'autre.

Et si vous avez le sentiment de ne plus produire assez de lait pour votre enfant, il suffit de le mettre plus fréquemment au sein pendant 24 à 48h et votre production augmentera naturellement.

En savoir plus

Ce qu'il faut retenir

  • Qu'est ce que la montée de lait ?

    Après votre accouchement, vos seins vont devenir tendus, lourds et chauds, peut-être même douloureux. Ce sont les hormones qui ont lancé la production de lait. Vous pouvez poser un gant d’eau chaude sur vos seins pour soulager un éventuel engorgement.

  • Allaitement maternel, un avantage considérable !

    Vous n'avez pas à vous soucier de votre lait car il s'adapte constamment à votre bébé en quantité et qualité, selon son âge et ses besoins. De plus il est toujours à la bonne température ! Pensez à boire suffisamment d’eau.

  • C'est votre bébé qui décide !

    Nombre de tétées, intervalle entre chacune d'elles, durée, quantité … c'est votre nourrisson qui gère selon ses besoins et quand vous ne produisez plus assez de lait, il réclame plus souvent, ce qui a pour conséquence d'augmenter votre production.

Rejoignez le Club NESTLÉ bébé.

Recevez vos conseils personnalisés toutes les semaines par e-mail.

  • Apprenez-en plus sur la nutrition, à votre rythme
  • Essayez nos outils personnalisés et interactifs
  • Profitez de l'expertise de nos diététiciennes qui sont à votre écoute
  • Bénéficiez d’échantillons et faites jusqu’à 30 euros d’économie*

Commençons l'aventure !

En savoir plus