Grossesse
Article
Add this post to favorites

Qu’est ce que le baby-blues et comment le surmonter ?

Après l'accouchement, de nombreuses femmes ressentent une déprime passagère qui se manifeste par une hypersensibilité, une sensation de découragement, une fatigue accrue, et des sautes d’humeur. C'est le fameux baby blues ! Rassurez-vous, cette phase de déprime ne dure pas longtemps. Voici les symptômes et quelques conseils pour vous aider à le surmonter, ainsi qu’à le différencier de la dépression post-partum.

5 mins de lecture nov. 14, 2016

Le baby blues, la définition !

Il s'agit d'un épisode de déprime transitoire qui touche entre 50 et 80 % des femmes* dans les premiers jours (souvent trois) suivant leur accouchement. Cette phase délicate possède une origine multifactorielle, puisqu'elle correspond à la chute hormonale brutale de la mère et coïncide également avec le retour à la maison à la sortie de la maternité. Autant de bouleversements majeurs susceptibles d'influer sur l'état psychologique de la maman. Sur le plan physiologique, la baisse du taux d’hormones œstroprogestatives dans le corps entraîne une diminution du tonus musculaire. Après neuf mois de grossesse, l'épreuve de l'accouchement et les premières nuits sans sommeil, la fatigue s'accumule. Sur le plan psychique, le poids de la responsabilité et les angoisses générées par la maternité, comme la santé du bébé, contribuent également à renforcer ce sentiment ponctuel de découragement.

Le baby blues, comment le reconnaître ?

Les symptômes du baby blues fluctuent d'une femme à l'autre, et peuvent aller de l'irritabilité à la sensation d'être totalement débordée. Les mamans touchées par cette forme de déprime post-accouchement sont à fleur de peau, se mettent à pleurer sans raison apparente, et souffrent parfois de stress et de troubles du sommeil qui mènent à des insomnies. Cette hypersensibilité se manifeste également par des sautes d'humeur intempestives, de la tristesse, voire même par une perte d'appétit.

Le baby blues, combien de temps ça dure ?

On parle parfois de "syndrome du troisième jour" pour qualifier le baby blues chez la mère, car il survient généralement trois jours après la naissance de bébé. Heureusement, cet épisode, qui correspond à de nombreux troubles qui comprend des turbulences physiques et psychologiques, reste limité dans le temps. Selon les femmes, la durée du baby blues perdure entre plusieurs heures et quelques jours, sans jamais dépasser deux semaines. Si les symptômes persistent au-delà, il est important d'en parler avec un médecin.

Quels sont les facteurs de risque du baby blues ?

Certaines femmes peuvent avoir plus de risque que d’autre d’avoir un baby blues, notamment les mères ayant déjà vécu des périodes de stress ou d’anxiété avant leur grossesse, les mères isolées ou peu soutenues par leur entourage, ou celles souffrant de peu d’amour-propre.

Baby blues et dépression post-partum, quelles différences ?

On confond souvent baby blues et dépression post-partum. A tort. Car si le baby blues est comparable à une déprime passagère, la dépression post-partum, bien qu’étant une dépression périnatale également, correspond à une pathologie psychique requérant une réelle prise en charge médicale. Contrairement au baby blues qui survient juste après l’accouchement, la dépression post-partum est un trouble qui peut se manifester chez la mère plus tardivement au cours de l’année suivant la naissance de l’enfant. Cette forme de dépression post-natale fait suite aux nombreux changements de vie survenus après la naissance de l’enfant et se traduit par un état dépressif comme une profonde détresse morale chez la maman, pouvant aller jusqu'à des difficultés d'attachement avec l'enfant, voire même jusqu'à un désintérêt total dans les cas les plus sévères. Les dépressions post-partum peuvent également perturber la relation parents-enfant et troubler le développement et la santé de l’enfant. Si le baby-blues est un état psychologique passager au 3ème jour après l’accouchement, la dépression post-natale est elle beaucoup plus complexe et tardive.

Envie d'en savoir plus ? L'échelle de dépression post-natale d'Édimbourg est un questionnaire pour faire le point sur sa situation. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou votre psychologue, qui saura vous aider à différencier baby-blues et dépression post-partum.

Quelques conseils anti-baby-blues

Après l'accouchement, il est tout à fait légitime d'avoir un coup de mou à cause du manque de sommeil. Il n'y a aucune raison de culpabiliser. Pour que la jeune maman aille mieux et que son baby blues soit vite un mauvais souvenir, voici quelques conseils pour mieux vivre cette période :

  • Se reposer : une priorité absolue et le meilleur traitement ! C'est le moment parfait pour que le papa prenne son congé paternité ou pour qu'une mamie vienne à la rescousse. Avoir besoin d'aide et en demander durant les premières semaines à la maison avec bébé est tout à fait compréhensible, et il faut que le papa vous encourage.
  • S'accorder du temps. Dès que bébé dort, la maman peut en profiter pour prendre un bon bain ou pour dormir. C'est un bon moyen pour se détendre. Les tâches de la vie quotidienne attendront !
  • Sortir prendre l'air avec ou sans son nouveau-né et retrouver une amie est parfait pour se changer les idées.
  • Parler de ses sentiments à ses proches ou à votre entourage, appeler une amie, même trois fois par jour, est un moyen de se libérer l'esprit.
  • Câlins et bisous à volonté au bébé sont également un excellent remède contre le baby blues.

Pour plus de conseils, c'est ici !

 

Et papa dans tout ça ?

Les mères ne sont pas les seules à être concernées par le baby blues. Les papas aussi peuvent se sentir un peu perdus face aux nouvelles responsabilités, au sentiment d’être un peu oublié, à la fatigue… Parfois, ces sentiments les touchent même avant la naissance de l'enfant ! Deux solutions : parler de ses sentiments et se reposer. Même si le bébé monopolise la maman, le couple ne doit pas être oublié, et la maman doit rassurer le papa sur son nouveau rôle.

*https://www.inspq.qc.ca/Data/Sites/8/SharedFiles/PDF/sante-mentale.pdf

Rejoignez

MVP Logo

Recevez vos conseils personnalisés toutes les semaines par e-mail

  • Des conseils de professionnels

    Un doute? Une hésitation? Nos diététiciennes sont à votre écoute.
     

  • Bons de reduction

    Des outils pratiques

    Des outils pour suivre les besoins de Bébé au fur et à mesure qu'il grandit!
     

  • Nos marques à votre service

    Tous les sites de nos différentes marques accessibles grâce à votre compte unique Nestlé.
     

review.svg

Besoin d’un conseil? Une question?

Contactez-nous selon le moyen que vous préférez

Search icon

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.