Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Pas encore membre ? Inscrivez-vous
Rechercher
Partager Blog
X

18 à 24 Mois : Le début de l'adolescence

 
Vendredi 23 juin 2017 par Alexandra C

Ces derniers temps ça n'est vraiment pas rose chez nous. Loin derrière l'époque quand ce petit bébé, magnifique fille, rayonnante et toute mignonne avec des grands yeux faisait de gros sourires édentés à tout le monde, posée tranquillement sur son transat... Maman épanouie, fière de montrer son plus bel «accessoire» : cette petite grenouille à la peau tiède et odeur exquise, pleine de tendresse !

Oui c'était magique jusqu'à ce qu'Inès devienne une grande. J'avoue que je n'ai rien vu venir. A 21 mois elle démarre ses «terrible two». Comme un mini «Hulk». Chez nous, la «maison du bonheur» devient un peu «la revolución mexicana» et Inès fait sa «Zapata» à la moindre contrariété. La petite patronne HURLE dès qu'on lui refuse un 3ème morceau de chocolat et elle HURLE encore PLUS FORT quand ses crétins de parents ne lui prêtent pas la tablette numérique !

Elle devient pénible malgré mes souhaits d'en faire une petite fille bien rangée... Il y a quelques semaines à peine j'étais toute fière parce qu'on avait réussi le «merci» (au moins en français). J'essaie d'accepter l'idée de que ne sont pas des caprices... Inès a juste besoin d'indépendance voyons ! Je sais que selon les psy et compagnie, «c'est normal», Inès a besoin de nous tester pour construire ses propres limites. Mais pendant qu'on le vit, pour nous parents, c'est rude.

Ma petite moitié de mexicaine a envie de découvrir le monde, tout toucher, goûter et sentir... Avec tant de choses à découvrir j'ai presque l'impression de l'entendre dire «Le gravier du jardin est vachement beau, pourquoi on ne le mangerait pas ?... puis c'est drôle de gratter le sol avec la soupe de lettres que j'ai sorti du placard de la cuisine pendant que maman rangeait les courses... Wow, c'est cool d'étaler son fromage sur tout le plateau de ma chaise haute... elle est bizarre cette Maya, la chatte qui ne se laisse pas tirer les moustaches... Le rouge à lèvres Chanel de maman ferait un bel effet sur le carrelage de la salle de bain !... et pourquoi irais-je dormir maintenant ? ... Moi ce que j'adore par dessus tout c'est de sortir tous les coton-tiges de la boîte ! »

 

Tant pis si maman passe son temps à dire «NO» «VEN AQUI» et papa est dédié à parfaire son «ARRÊTE» «BASTA» «ÇA SUFFIT».    

 

Inès sait dire bonjour, merci et au revoir mais depuis quelques jours seulement elle le fait si elle en a envie et tant pis si maman doit s'excuser en disant «oh, elle est fatiguée Inès», «elle vient de se réveiller Inès».

 

Ma fille a compris qu'elle pouvait dire non alors elle abuse... La moindre sortie sympathique devient un cauchemar parce que mademoiselle a décidé qu'elle ne souhaite pas rentrer à la maison ou pire encore parce qu'elle veut tout simplement suivre son propre chemin dans le centre commercial. En plus elle est toujours dans la phase des «néo-phobies alimentaires». Pas simple. Quoi faire ? Comment réagir avant de trop perdre la patience ? J'avoue, je suis en mode «découverte»...


Allez les parents, à bientôt par ici... je dois aller lui expliquer que non, on ne mange pas les croquettes de Tito, le chien... 

En savoir plus

Rejoignez le Club Nestlé Bébé

Recevez vos conseils personnalisés toutes les semaines par e-mail

  • Bons de réductionChaque mois, bénéficier de bons de réduction et faites découvrir à Bébé de nouvelles saveurs !
  • ExpertiseUn doute ? Une hésitation ? Nos diététiciennes sont à votre écoute.
  • Outils personnalisésDes outils pour suivre les besoins de Bébé au fur et à mesure qu'il grandit !
  • Compte unique NestléTous les sites de nos différentes marques accessibles grâce à votre compte unique Nestlé.
Rechercher

Nous ne trouvons pas
ce que vous recherchez?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.

Vous avez un compte

Connectez-vous pour profiter des contenus exclusifs réservés aux membres !