Article
Add this post to favorites

0 à 6 mois : la première chose que l'on dévore

Une famille hyper active que tout émerveille. Ici, il faut que ça bouge ! Papa est plutôt scientifique, maman est très artiste. Lana et Maya sont des petites filles qui croquent la vie. Voir le blog

3 mins de lecture déc. 8, 2017

La première fois que je suis tombée enceinte, je me suis achetée un livre sur les interdictions et restrictions de la femme enceinte. Je voulais absolument mettre les chances de mon côté, et j'avais d'ailleurs commencé à vérifier un peu tout dès que nous avions parlé de faire un bébé. C'est une démarche responsable mais anxiogène. J'en parlais comme de ma vie "sous cloche".  Je me suis privée de charcuterie, j'ai revu la liste des produits ménagers, j'ai acheté des crèmes Bio, j'ai arrêté le fromage non pasteurisé et dit adieu aux rillettes. Et puis, j'ai fait une fausse couche. Dès que nous avons su que je n'étais plus enceinte, je me suis jetée sur le saucisson, assez rageusement. 

Je suis à nouveau tombée enceinte, deux fois, en plein été : adieu les huîtres, les crustacés, adieu encore mon fromage qui coule, la glace sur le marché, parce que tu n'es pas sûre, le champagne et le rosé de l'été. Franchement, je n'ai pas vraiment vécu tout cela dans la frustration, j'avais plus grave à gérer : les nausées. C'était tellement abominable que je ne me suis pas rendue compte des privations à faire, je ne pouvais rien manger. Au fil des mois, j'ai commencé à retrouver la faim. La période des fêtes, que j'ai vécue enceinte à la fois pour Lana et pour Maya est cependant un moment délicat. On doit surtout faire attention à ce que notre entourage respecte bien les interdictions. Je me souviens d'une copine enceinte que sa belle-mère avait "empoisonnée" avec un tiramisu interdit, qu'elle avait soi-disant fait sans alcool mais avec du mascarpone et laissé dehors sans le mettre au frigo. 

Au bout de neuf mois, à toujours tout regarder dans tous les sens et en vérifiant tout, pour éviter toutes les maladies, on finit par vouloir se jeter sur le Saint Nectaire en plein milieu de la nuit ! Moi, ce qui me manquait le plus, c'étaient le fromage et la charcuterie, et puis le vin avec le fromage, mais comme je ne pouvais pas manger de vrai fromage, la boucle était bouclée.

Elles sont nées. On attendait ce moment avec impatience... Et notamment le premier repas après l'accouchement ! Mais ce n'est pas celui-ci qui m'a fait vraiment plaisir, la clinique n'apporte pas le champagne pour toi ! Le premier vrai repas de fête, je l'ai pris à la maison avec la totale : foie gras, champagne et saucisson. C'était bien, et on est très vite pompette dans ces cas-là, un rien nous suffit. Mais vous savez, en vérité, moi, la première chose que je dévore, après 9 mois de grossesse : ce sont les joues de mon bébé ! 

Rejoignez

MVP Logo

Recevez vos conseils personnalisés toutes les semaines par e-mail

  • Des conseils de professionnels

    Un doute? Une hésitation? Nos diététiciennes sont à votre écoute.
     

  • Bons de reduction

    Des outils pratiques

    Des outils pour suivre les besoins de Bébé au fur et à mesure qu'il grandit!
     

  • Nos marques à votre service

    Tous les sites de nos différentes marques accessibles grâce à votre compte unique Nestlé.
     

review.svg

Besoin d’un conseil? Une question?

Contactez-nous selon le moyen que vous préférez

Search icon

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez ?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.