Programme nutritionnel

Vous envisagez d’allaiter? Mesures pratiques à prendre avant, pendant et après la naissance de bébé.

Comme vous le savez, le lait maternel est le meilleur aliment que vous puissiez apporter à votre bébé au cours de ses six premiers mois de vie, et même après, en complément des aliments de la diversification alimentaire.

7 mins de lecture août 22, 2016

Savoir à quoi vous attendre avant de mettre au monde votre bébé peut vous aider à vous préparer psychologiquement, afin de savourer chaque instant de cette période pendant laquelle vous allez nourrir et prendre soin de votre bébé.

Voici quelques conseils pour bien débuter :

 

Avant la naissance

 

  • Ralliez vos soutiens. Mobilisez autant de partisans de l’allaitement maternel que possible. Il peut s’agir de votre compagnon, amie, mère, sœur ou de toute personne qui pourra vous encourager à poursuivre l’allaitement alors que vous serez en pleine phase de découverte.
  • Discutez de l’allaitement avec votre médecin. Pensez à informer le personnel médical qui vous suit de votre souhait d’allaiter votre bébé et recherchez les services d’aide à la lactation dont vous pouvez bénéficier dès maintenant et après la naissance de votre bébé.
  • Prenez contact  avant l’accouchement  avec votre médecin, pour parler avec lui des modifications que vos seins vont connaître, d’éventuelles opérations chirurgicales menées sur vos seins, de tout problème hormonal (y compris des problèmes de thyroïde ou de diabète) ainsi que de toute question de santé que vous pensez être liée à l’allaitement maternel. Cette conversation peut vous aider à vous préparer à l’allaitement et à anticiper des situations d’allaitement plus complexes.
  • Demandez à l’hôpital où vous souhaitez accoucher de plus amples informations sur leur politique en faveur de l’allaitement des nouveau-nés. Essayez de savoir si l’hôpital dispose d’un consultant en lactation certifié qui pourrait venir vous voir avant que vous ne quittiez l’hôpital.
  • Renseignez-vous pour participer à un cours de préparation à l’accouchement traitant de l’allaitement maternel ou rejoignez un groupe de soutien à l’allaitement maternel. Vous saurez ainsi à quoi vous attendre et vers qui vous tourner si vous avez besoin d’aide ou d’informations.
  • Achetez ou louez un tire-lait. Le tire-lait est une méthode alternative qui vous permet de tirer votre lait maternel en prévision de moments où vous ne pourrez pas mettre votre bébé au sein, notamment quand vous aurez repris le travail ou vos études. Décidez quel tire-lait acheter en vous fondant sur la fréquence à laquelle vous devrez tirer votre lait. Les tire-lait les moins chers sont manuels et destinés à une utilisation occasionnelle, le milieu de gamme correspond à des tire-lait électriques plus chers mais également plus efficaces, et le haut de gamme, des tire-lait de type hospitalier destinés à un usage fréquent pendant des périodes de temps prolongées. Informez-vous sur la façon de nettoyer votre tire-lait soigneusement car vous devrez le nettoyer avant le premier usage, puis après chaque utilisation pour limiter la prolifération de bactéries présentant des risques pour la santé de votre bébé.
  • Pensez à placer un aide-mémoire dans la valise que vous emmènerez à l’hôpital. Outre votre pyjama et vos chaussons, incluez une liste avec toutes les questions sur l’allaitement que vous aimeriez poser au personnel de l’hôpital. Un exemple d’aide-mémoire est inclus ci-dessous.

 

Une fois à l’hôpital

 

  • Indiquez au personnel que vous souhaitez allaiter. Demandez à la sage-femme de prévenir la nurserie que vous allaiterez votre bébé.
  • Notez l’allaitement sur la fiche médicale. Faites en sorte  que votre bébé reste avec vous dans votre chambre et faites indiquer sur la fiche médicale de votre bébé que celui-ci ne doit être nourri au biberon qu’en cas d’impératif médical. Si vous êtes séparée de votre bébé, demandez à ce qu’il vous soit amené dès l’apparition des premiers signes de faim.
  • Demandez à ce qu’il soit exclusivement nourri au sein. Demandez à ce que des suppléments alimentaires ne lui soient donnés que pour des raisons médicales évidentes.
  • Demandez à rencontrer un consultant en lactation. Un consultant en lactation vous aidera à trouver la position d’allaitement qui vous conviendra le mieux, vérifiera la qualité de la mise au sein et répondra à toutes les questions que vous vous posez avant de quitter l’hôpital.

 

Après la naissance de votre bébé

 

  • Mettez-le au sein le plus vite possible. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande que les mamans allaitent leurs bébés dès la naissance, idéalement dans l’heure qui suit l’accouchement. Votre bébé peut immédiatement tirer profit des protéines, vitamines et minéraux faciles à digérer ainsi que des anticorps protecteurs contenus dans le colostrum. Il s’agit du liquide jaunâtre et translucide que vos seins sécrètent jusqu’à la montée de lait qui intervient le plus souvent dans les deux à trois jours qui suivent l’accouchement.
  • Pratiquez le peau à peau. Informez la sage-femme de votre souhait de placer votre bébé au sein, peau à peau dès sa naissance et jusqu’à ce qu’il ait tété pour la première fois. Pratiquez le peau à peau aussi souvent que possible au cours des premiers mois pour aider votre bébé à téter calmement et favoriser votre production de lait.
  • Nourrissez-le dès qu’il a faim. Allaitez votre bébé dès qu’il a faim, c’est-à-dire au moins 8 à 12 fois par période de 24 heures. Selon l’âge « à la demande ».
  • Présentez-lui les deux seins. Allaitez en lui présentant alternativement l’un puis l’autre sein afin d’équilibrer la production de lait dans chaque sein. Laissez le temps à votre bébé d’aller jusqu’au bout de sa tétée sur un sein avant de lui présenter le second. S’il refuse de prendre le second sein, pensez à lui présenter ce sein en premier lors de la prochaine tétée.
  • Ne vous inquiétez pas de la durée des tétées. Peu importe le temps que votre bébé passe au sein ; assurez-vous plutôt que votre bébé tête efficacement jusqu’à satiété. Certains bébés boivent vite, d’autres prennent leur temps.
  • Soyez attentive à la manifestation des signes de faim. Il vaut mieux ne pas attendre que votre bébé pleure pour commencer à l’allaiter. Recherchez plutôt les signes avant-coureurs de la faim tels que des périodes d’éveil plus longues, le réflexe des points cardinaux (recherche du mamelon) ou le réflexe de succion.
  • Après une césarienne. Même si votre bébé est né par césarienne, il reste important que celui-ci puisse être mis au sein le plus rapidement possible. Vous préfèrerez probablement placer votre bébé dans la position dite du « ballon de rugby » car cela vous permettra de réduire la pression exercée au niveau de l’incision. (Imaginez la façon dont le rugbyman porte son ballon pour comprendre la position).

 

Avant de quitter l’hôpital

 

  • Si besoin, demandez à voir un professionnel. Demandez à ce qu’un consultant en lactation vienne vous observer quand vous allaitez pour qu’il puisse éventuellement vous donner des conseils.
  • Apprenez à tirer votre lait. Tirer son lait manuellement permet souvent de désengorger et assouplir votre sein, notamment au moment où votre corps va faire la transition entre la sécrétion de colostrum et celle de lait, soit deux à trois jours après l’accouchement. Cela permettra à votre bébé de prendre plus facilement le sein.
  • Prenez tous les noms et numéros de téléphone nécessaires. Prenez les noms et numéros de téléphone des consultants en allaitement de l’hôpital pour pouvoir les contacter afin de demander conseil une fois rentrée chez vous.

 

À la maison

 

  • Appelez chaque fois que nécessaire. Si vous avez des questions ou inquiétudes sur l’allaitement, consultez votre médecin, votre sage-femme, une amie ou un membre de votre famille qui a allaité avec succès ses propres enfants pour vous conseiller.
  • N’attendez pas pour vous faire aider si l’allaitement devient douloureux ou inconfortable.

 

Aide-mémoire sur l’allaitement à emmener à l’hôpital

 

  1. Informez le personnel de votre souhait d’allaiter.

  2. Demandez à ce que la mention « allaitement » soit inscrite à la fois sur votre fiche médicale et celle de votre bébé.

  3. Demandez à ce que votre bébé reste en permanence dans votre chambre. Si cela n’est pas possible, demandez à ce que votre bébé vous soit amené dès les premières manifestations de faim.

  4. Rappelez au personnel que vous souhaitez pratiquer le peau à peau avec votre bébé immédiatement après l’accouchement.

  5. Demandez à ce que l’on ne donne à votre bébé ni tétine, ni biberon de préparation pour nourisson (appelé communément lait infantile) , sauf impératif médical.

  6. Demandez à voir un médecin ou une sage-femme  afin qu’il ou elle assiste à une mise au sein de votre bébé.
- En savoir plus -
Respectez certaines règles de sécurité alimentaire
Grossesse

Respectez certaines règles de sécurité alimentaire

Pendant votre grossesse respectez certaines règles de sécurité alimentaire et évitez certains aliments afin de limiter tout risque pour bébé.

L'alimentation de votre jeune enfant entre 12 et 24 mois
12 - 17 mois

L'alimentation de votre jeune enfant entre 12 et 24 mois

Comme vous le savez probablement déjà, les enfants en bas âge sont pleins d’énergie et extrêmement actifs !

Rejoignez
Logo white

Recevez vos conseils personnalisés toutes les semaines par e-mail

  • Des réductions et des cadeaux

    Chaque mois, bénéficiez de bons de réduction et faites découvrir à Bébé de nouvelles saveurs!
     

  • Des conseils de professionnels

    Un doute? Une hésitation? Nos diététiciennes sont à votre écoute.
     

  • Bons de reduction

    Des outils pratiques

    Des outils pour suivre les besoins de Bébé au fur et à mesure qu'il grandit!
     

  • Nos marques à votre service

    Tous les sites de nos différentes marques accessibles grâce à votre compte unique Nestlé.
     

Besoin d’un conseil? Une question?

Contactez-nous selon le moyen que vous préférez

Search icon

Nous ne trouvons pas ce que vous recherchez?

Essayez notre nouveau moteur de recherche intelligent. Nous allons forcément avoir quelque chose pour vous.